Nature et sciences
Pour les nouveaux clients : pour vous inscrire, allez dans "connexion" ( en haut à droite) et ensuite remplissez la partie "s'enregistrer".

Prenons l’apparence au sérieux

Goethe et l’unité dynamique de la nature

20,00

Présentation de l’ouvrage

L’histoire de la pensée occidentale depuis Platon est dominée par le dualisme entre l’être et l’appa­rence. Ce qu’une chose est vraiment (son être véritable) est conçu comme caché derrière les « simples apparences » à travers lesquelles elle se manifeste. Dans cette optique dualiste, l’être est considéré comme inaccessible.

Nombre de scientifiques européens du vingtième siècle ont pourtant radicalement renversé cette conception. Dans ce livre, Henri Bortoft nous guide à travers une « manière de voir » dynamique, en explorant des questions telles que notre manière d’appréhender l’unité, d’établir des distinc­tions, de trouver du sens, et la relation entre pensée et langage.

Ce livre intéressera tout lecteur désireux de comprendre la contribution et l’implication plus large de la pensée européenne moderne dans le monde d’aujourd’hui.

Extrait

« La plupart des hommes cultivés connaissent Goethe comme un grand poète. Néanmoins peu d’entre eux savent qu’il a consacré une grande partie de sa vie aux questions scientifiques. Il a développé une science alternative et, vers la fin de sa vie, il était lui-même convaincu que sa contribution la plus imminente n’était pas son oeuvre poétique mais son travail scientifique, en particulier son Traité des couleurs et sa Botanique.
Ce jugement fut longtemps déprécié comme un signe d’excentricité d’un grand maître. On en conclut que Goethe s’était mépris sur la nature de la science. Par chance, nous pouvons bien mieux le comprendre aujourd’hui, car depuis les années 60, en particulier avec l’apport de Thomas Kuhn et d’autres, une transformation s’est accomplie dans notre conception scientifique. Ce changement a fait que nous considérons aujourd’hui l’alternative scientifique de Goethe comme relevant effectivement de la science, et non comme une alternative à la science ; et surtout pas comme un passe-temps romantique, vers lequel on se tourne quand on n’accorde pas d’importance à la science. Il s’agit en fait d’une nouvelle science qui possède sa propre discipline et ses propres méthodes d’investigation et de conceptualisation. »

Sommaire

– Entrer dans le penser dynamique
– Qu’est-ce que la phénoménologie ?
– Le rôle de l’observateur
– L’illusion de l’existence indépendante
– Galilée et la nouvelle science
– Goethe et la science moderne
– Le principe de métamorphose
– Où rencontrer l’unité ?
– Modes d’unité et cerveau bimodal
– ­L’événement du « comprendre »
– Le retournement herméneutique

Format Broché - 354 pages
Date de parution 01/02/2014
Traducteur Anne Charrière
ISBN 9782852483675