Médecine et psychologie
Pour les nouveaux clients : pour vous inscrire, allez dans "connexion" ( en haut à droite) et ensuite remplissez la partie "s'enregistrer".

Tendances évolutives et destin d’enfants T.1

Triskel
19,00

Préface du Dr. Joachim Berron

Ce recueil d’études pédagogiques et médico-pédagogiques, publie en 1972 pour les lecteurs de langue française, a été considérablement augmenté depuis la première édition allemande en 1966. Devenu presque un livre nouveau, l’ouvrage du Dr W. Holtzapfel conserve cependant les caractéristiques de sa version première :
– La référence au Cours de Pedagogie Curative tenu par Rudolf Steiner en 1924, document dont beaucoup de données sont développées dans la collection d’études que voici, et comparées aussi aux enseignements actuels, – La méthode phénoménologique de la démonstration toute destinée à stimuler la réflexion du lecteur en quête de connaissance vivante.

La référence au Cours de Pedagogie Curative semble réserver ce livre à l’usage médico-pédagogique, puisqu’on distingue la pédagogie générale de la pédagogie curative. Cette distinction est justifiée pour autant que l’enfant sans difficultés notoires diffère de celui dont l’épanouissement rencontre des obstacles réclamant des soins. Mais entre ces extrêmes, une zone se dessine de plus en plus nettement, peuplée d’enfants ni entièrement indemnes de troubles psychologiques, ni franchement pathologiques dans leur Comportement. À première vue, ces enfants se confondent avec leurs congénères cheminant sans peine. Mais l’observation attentive les découvre atteints parfois comme du modèle réduit des syndromes de la pathologie majeure. Souvent ils n’en présentent que des symptômes isolés. Presque toujours leur mal, habituellement méconnu, se révèle sous la pression des exigences scolaires. Ce domaine intermédiaire de l’enfant moderne s’étend et progresse sous nos yeux.

En son temps, Rudolf Steiner invitait les éducateurs de pédagogie curative à connaître les bases de la pédagogie générale. Aujourd’hui, il faut recommander aux maîtres de la pédagogie générale de ne pas ignorer les bases de la pédagogie curative. Les études du Dr W. Holtzapfel ont subi l’interférence des deux pédagogies. Le service qu’elles doivent rendre est défini de la sorte.

La référence de l’auteur a l’observation du phénomène comme source primordiale de connaissance se trouve résumée par le titre ancien de l’ouvrage, conserve pour la réédition française. Ce titre circonscrit en effet la notion de constitution, pierre angulaire des typologies. Il s’agit d’une série de modes généraux inscrits dans la morphologie et se traduisant par des comportements respectifs. Cette notion sous-entend donc le déterminisme relatif des tendances évolutives, un destin dont l’être humain ne peut se dégager entièrement.

Voilà une manière de considérer l’être humain apparemment infirmée par les théories actuelles cherchant a réduire l’homme au produit de son milieu ou a le placer sous le seul empire des poussées inconscientes. Le Cours de Pedagogie Curative rappelle à cet égard que chaque enfant doit être compris à partir de l’hérédité, du milieu et de données inédites, exclusivement individuelles, jamais absentes. La convergence en proportions variables de tous ces facteurs détermine la constitution de chaque être humain, compose la chaîne sur laquelle se tisse la trame de son existence. C’est dire qu’exposé à son milieu, l’homme se réalise dans le dialogue inces­sant entre le genre, imprimé par l’hérédité à la lignée des générations, et l’individualité, toujours originale quant à ses antécédents lointains et à son projet existentiel. Aussi, dans la réussite comme dans l’échec, on découvre en même temps la part du type et celle de l’individu.

La lecture de ces phénomènes complexes consiste à déchiffrer, dans la variété des apparences, le phénomène fondamental qu’est l’homme lui-même. Car l’observation réfléchie, émancipée des théories, attentive seule­ment au langage des formes et a leurs correspondances tant physiologiques que psychologiques, conduit direc­te­ment a la triade des principes d’organisation de l’homme et a la tétrade de ses éléments fondamentaux. Elle retrouve une vision anthropologique d’antique tradition. Mais cette science de l’homme a été délivrée par Rudolf Steiner de l’inertie des synthèses encyclopédiques et se trouve replacée dans le courant des connaissances en progrès. À témoin le parti scientifique tire de la polarité du nerf et des membres, ou la portée de concepts aussi fondamentaux que ceux relatifs aux versants anabolique et catabolique du métabolisme général. L’envergure donnée par cet ouvrage a l’idée souvent si abstraite du Schéma corporel, il lustre Également la méthode de l’auteur, lorsqu’il décrit les plans d’organisation spatiale selon lesquels l’être humain réalise l’instrument de son incarnation aux niveaux physiques et mentaux.

L’ambition de ce livre est de faire comprendre que, par l’observation des phénomènes, la difficulté et son REMÈDE sont perçus ensemble, en jonction directe de la constitution de l’homme et de son développement individuel. Une règle ancienne est satisfaite : le diagnostic contient le traitement sans qu’il soit nécessaire de relier ces termes par quelque code intermédiaire.

Dans cette intention et a raide d’exemples nombreux, l’auteur de ces études, en regard des recherches moder­nes, a exploité les ressources de base de la pédagogie curative selon Rudolf Steiner. Aussi la devise implicite de ce recueil est celle de Paracelse declarant que l’homme est le remède le meilleur pour l’homme. La thérapie est en effet d’autant plus juste qu’elle procède d’une connaissance plus complète de l’être humain aussi bien malade que bien portant.
Dr Joachim Berron

Format Broché - 176 pages
Précisions Nouvelle édition
Date de parution 01/06/2015
ISBN 9782940353798