Hiérarchie spirituelles et êtres élémentaires
Pour les nouveaux clients : pour vous inscrire, allez dans "connexion" ( en haut à droite) et ensuite remplissez la partie "s'enregistrer".

Science du ciel – Science de l’homme

41,00

Note de l’éditeur

De l’autre côté, notre monde actuel adhère de façon si forte à cette répartition que les chaires d’enseignement sont tout simplement pourvues d’après cette répartition traditionnelle. On se limite tout au plus à subdiviser en spécialités les disciplines scientifiques existantes ainsi délimitées et à chercher pour ces spécialités différents « spécialistes ». Mais un changement devra intervenir dans toute cette vie scientifique, dans le sens où de tout autres catégories devront apparaître, et dans ces catégories on trouvera réunies dans une discipline inédite des choses diverses qui sont actuellement traitées en zoologie, disons aussi en physiologie, et ensuite encore en épistémologie… Par contre les anciennes disciplines scientifiques, qui travaillent beaucoup dans les abstractions, devront disparaître. Il faudra aussi que des synthèses scientifiques tout à fait nouvelles aient lieu. Cela rencontrera tout d’abord des difficultés, dans le sens où les gens sont aujourd’hui « dressés » aux catégories scientifiques en vigueur et qu’ils ne trouvent que très difficilement le pont dont ils ont besoin pour arriver à une organisation de la matière scientifique qui soit conforme à la réalité.[…]

Sommaire

– Impossibilité de cultiver l’astronomie indépendamment de l’embryologie, et inversement
– La cellule en tant que réplique de l’univers
– L’ovule fécondé et ouverture au cosmos
– Trajectoire planétaire et morphologie
– Clé embryologique du récit biblique de la Genèse
– Rôle des conditions cosmiques sur l’évolution des civilisations
– Polarité entre régions polaires et tropicales
– La végétation : un oeil ouvert de la terre face au cosmos
– Métamorphose des insectes
– Métamorphose dans le domaine fonctionnel
– La verticale de la plante et celle de l’homme
– Fin du commensurable dans le domaine astronomique, début du géométrisable
– Du domaine embryologique
– Passage hors de l’espace
– Point de surface nulle et point de surface infinie
– Interprétation ou heurt entre matière impondérable et pondérable.

GA 323
Traducteur Christian Lazaridès
ISBN 2881891152